Histoire / Explication

Histoire / Explication

Souvenirs de l’Ecole Saint François-Xavier

La paroisse des Comognes existe depuis 1891. Monsieur l’Abbé CONSTANT en était curé. C’est lui qui m’a baptisé en septembre 1925. D’après des renseignements recueillis au cours de mon enfance, il a existé, je ne sais depuis quand, une école rue Alfred Brasseur (anciennement rue du cimetière ; après la guerre, en 1945, l’Administration communale a donné à cette rue le nom d’un jeune résistant belge décapité à la hache par les Allemands). J’ignore le nombre d’élèves qui la fréquentaient et suppose qu’elle a cessé ses activités à l’inauguration de l’école actuelle.

A ses débuts, l’école, sous la direction de Monsieur l’Abbé ROUSSEAU, curé de la paroisse de 1925 à 1941, ne comptait que quatre classes et la salle des fêtes. Un mur coupait en deux parties la cour de récréation actuelle. La partie située à l’est était réservée aux garçons à partir de la 3ème primaire et l’autre, la plus grande, aux enfants de la classe gardienne, à ceux de la classe des 1ère et 2ème primaires (mixtes) et aux filles des primaires à partir de la 3eme année. Les petits des gardiennes et les grands des primaires avaient leur récréation à des heures différentes pour éviter encombrements et bousculades.

Je suis entré en lere maternelle à la rentrée de l’année scolaire 1928-1929 avec Mademoiselle VILAIN, ma première institutrice qui deviendra plus tard Madame VAN ESBEEN et habitera avec son mari rue J. Wanet. A l’époque, les plâtres avaient l’air à peine secs. J’y resterai trois ans. Au cours des deux premières années, les enfants réalisaient de petits travaux de tissage ou de déchiquetage et apprenaient les premiers rudiments du dessin. Ils avaient à leur disposition des ardoises et, pour écrire des touches, sorte de matière calcaire friable se présentant sous la forme de cylindres d’environ 20 centimètres de longueur et 5 millimètres de diamètre. Les ardoises présentaient une face lignée pour l’apprentissage de l’écriture et une face quadrillée plus spécialement destinée au calcul et au dessin. Pour effacer un travail précédent, chacun disposait d’une petite boite contenant une éponge légèrement humectée. Vers la fin de la troisième année, nous étions capables de lire et d’écrire des petites phrases simples ; « Noémie va à l’école », « La poule picore », « Le soleil brille ». Nous étions bien préparés pour l’entrée dans la « grande école », en lere année primaire.

L’école des garçons ouvre ses portes à Vedrin Comognes.  Le 1er élève inscrit s’appelle Jean-Baptiste Bérignhs.  Il était né le 29/09/1913.
Une école autonome accueille des filles dans le village.

1923

Les écoles des filles et des garçons fusionnent et se retrouvent sur le site actuel de l’école.  A la rentrée de 1923, les premiers élèves inscrits sont :
Marie Adam, née le 06/02/1920.  Son papa, Léon, travaille sur les serre-freins.
Robert Catrain, né le 27/03/1920.  Florian, le papa de Robert, est journalier.
Victor Baugniet, né le 17/08/1920.  Son papa, Ernest, est sous-officier à l’armée belge.

N.B. : Nous disposons de tous les registres de l’école dans les archives.

De 1931 à 1984

Voir souvenirs évoqués par Mr Léopold Debehogne.

1933

Mr Joseph Hubert est instituteur des P3/P4/P5/P6. Il occupe aussi la fonction de Directeur de l’école.

1944

Après la libération, Mademoiselle Marthe Philippart d’Assesse devient institutrice/Directrice.

1er septembre 1961

Mme Marie-Thérèse Plainchamp (Mme Gaillard) devient institutrice primaire.

1er septembre 1978

Mme Marie-Thérèse Plainchamp est nommée directrice de l’école.

Début des années 1980

Deux nouvelles classes, un bureau Direction et des blocs sanitaires sont créés à l’entrée de l’école.

De 1984 à nos jours

1er septembre 1985

Mr Marcel Gaseau, instituteur primaire de l’école depuis le 03/09/1984, devient le Directeur de l’école.

25 avril 1991

Réuni en Assemblée générale extraordinaire, les membres de l’ASBL Pouvoir Organisateur de l’Ecole Libre Saint-François-Xavier des Comognes de Vedrin décident à l’unanimité des membres présents la fusion des écoles de Vedrin et de Sainte-Marguerite de Bouge.  L’implantation de Bouge qui dépendait de l’école de la Providence de Champion devient donc l’implantation de l’école de Vedrin.  Mr Marcel Gaseau est le Directeur des deux implantations.

Août 1991

Le Pouvoir Organisateur procède à des travaux d’aménagement du n°83 (Local garderie et appartement à l’étage).

08 novembre 1991

Le Pouvoir Organisateur décide, après les 1ères extensions à l’avant en section primaire, de créer deux nouvelles classes dans le jardin à l’arrière de l’école. (Voir photos)

Janvier 1993

Mr Philippe Hanse, instituteur de l’école nommé depuis le 01er octobre 1985,  devient le Directeur des deux implantations.

2000

L’école se modernise.  Les vieux poêles à charbon sont remplacés par un chauffage central.

2001

Mr Philippe Masson devient le Directeur des deux implantations.  Il avait été instituteur à Namur et à Fosses puis était devenu Directeur de l’école Sainte-Thérèse de Florennes durant 4 années.
L’école se dote d’une bibliothèque centre de documentations ainsi que d’un local informatique.

2002

Mme Armandine Verbist, institutrice primaire de l’école, devient animatrice pédagogique pour les écoles libres.
Les châssis simple vitrage de l’école sont remplacés par des châssis double vitrage anti-effractions.

2004

Toutes les classes sont rafraîchies et des faux-plafonds isolés sont mis en place pour favoriser des économies d’énergie.

2006

Installation de jeux en bois sur les cours maternelle et primaire. Une remise et une cabane en bois sont également installées.  Les élèves peuvent profiter de la cabane.

2007

L’école est reconnue par l’ONE comme gestionnaire de qualité pour l’accueil extrascolaire de l’enfant.  Une extension à la garderie est créée pour mieux accueillir les élèves.  De vieux blocs sanitaires non opérationnels sont démolis (Voir photo).
Des travaux de rénovation des toitures sont réalisés.

2010

Le 01er septembre 2010, Mme Armandine Verbist (Mme Sana) quitte ses fonctions d’animatrice pédagogique pour devenir Directrice de l’école de Floreffe.

01/09/2013

La population scolaire des deux écoles a fortement augmenté ces dernières années.  Fin juin 2013, ce sont 480 élèves qui sont accueillis sur les deux sites.   Le Pouvoir Organisateur restructure donc ses écoles pour que chacune d’elle puisse bénéficier d’une Direction plus disponible sur le site. Mr Olivier Biset est désigné Directeur de l’école Sainte-Marguerite de Bouge. Mr Philippe Masson reste le Directeur à Vedrin. Le Pouvoir Organisateur organise donc dorénavant deux écoles et non pas une école avec deux implantations.  L’ASBL change de nom : « ASBL Pouvoir Organisateur Ecoles Libres Saint-François-Xavier Sainte-Marguerite ».

Avril 2014

Des modules classes font leur apparition sur la cour primaire pour accueillir l’augmentation de la population scolaire à Vedrin.

01/09/2014

Le projet de rénovation de l’école portant sur les n° 81 et 83 de la rue Florimond Bidron est déposé auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  L’espoir est de voir cette partie de l’école entièrement rénovée pour la rentrée de septembre 2017.
5 classes maternelles et 6 classes primaires sont organisées.
Mme Catherine Coibion, institutrice primaire nommée au sein de l’école depuis le 01er octobre 1984, devient la Directrice de l’école Saint-Louis de Namur.

Janvier 2017

Notre école maternelle est organisée en 5 classes depuis septembre et nous terminons l’année 2016-2017 avec 6 classes maternelles.
Depuis septembre 2016, l’école primaire est organisée en 8 classes.
Notre dossier de rénovation/travaux est enfin avalisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Les travaux débuteront normalement vers le mois d’août 2017.

Mars 2019

L’extension de la nouvelle école touche à ça fin !! Nous prendrons possession des 4 nouvelles classes , des bureaux administratifs et d’une toute nouvelle garderie et d’un local psychomotricité dès le 11 mars.

Dans le même temps nous réaménageons la cour maternelle pour le printemps 2019

Juillet-août 2019

Nous refaisons l’intégralité des cours primaires , nous y intégrerons des zones calme et très calme , terrain de foot et nouveaux modules de jeux.